La symbiose industrielle Laval a pour objectif de créer une économie circulaire entre les entreprises.

Voici quelques réponses aux questions souvent posées.

1. Qu’est-ce que l’économie circulaire?

Selon L’Institut Eddec (Institut de l’Environnement, du Développement Durable et de l’Économie Circulaire), il s’agit d’un système de production, d’échange et de consommation, visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique circulaire, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités. Afin de réduire les impacts négatifs des matières résiduelles sur l’environnement, la qualité de vie et la santé, l’économie circulaire est une solution qui se veut efficace. Elle s’inscrit dans le cadre du développement durable et s’inspire des notions d’économie verte, d’économie de l’usage, d’économie de partage, de l’économie de la performance et de l’écologie industrielle : laquelle veut que le déchet d’une industrie devienne la matière première pour une autre industrie. Une telle économie fonctionne en boucle, elle se passe de la notion de déchet.

 

Identifiez des acheteurs pour vos matières résiduelles.
Participez à nos ateliers de maillage pour rencontrer des repreneurs. En savoir plus

2. Qu’est-ce que la symbiose industrielle?

Le mot « symbiose » est habituellement associé à des relations dans la nature, où deux espèces ou plus échangent des matières, de l’énergie ou de l’information d’une manière mutuellement bénéfique.

La symbiose industrielle est une forme de courtage pour rassembler les entreprises dans des collaborations innovantes, permettant de trouver des manières, d’utiliser les déchets de l’une comme matières primaires d’une autre.

Une coopération locale ou à plus grande échelle en symbiose industrielle peut réduire les besoins en matières premières vierges et en élimination de déchets, permettant ainsi de boucler la boucle de matières – un aspect fondamental de l’économie circulaire et un moteur de la croissance verte et de solutions éco-innovantes. Cela permet également de réduire les émissions et l’utilisation d’énergie ainsi que de créer de nouvelles sources de revenus.

Vous souhaitez identifier des entreprises pour acheter vos déchets ou vos matières résiduelles?

Participez à nos ateliers de maillage pour rencontrer des repreneurs. En savoir plus

3. Symbiose Laval, qu’est-ce que c’est?

Symbiose Laval est un projet d’économie circulaire de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval amorcé en 2018. Il vise à sensibiliser les entreprises afin qu’elles adoptent des pratiques d’affaires durables et travaillent davantage en mode de collaboration locale. Ceci se fait par un accompagnement des entreprises dans la gestion de leurs matières résiduelles afin d’optimiser l’utilisation des ressources, d’allonger le cycle de vie des produits, de réduire la quantité de matières à l’enfouissement tout en diminuant les réductions de coût à la source.

États des travaux de Symbiose Laval 2018-2019 :

Grâce au FARR (Fonds d’appui au rayonnement des régions), Symbiose Laval a procédé à la caractérisation des matières résiduelles de 350 entreprises manufacturières et distributeurs/grossistes.

L’accompagnement des entreprises est amorcé et se concrétise par des ateliers de maillages entre entreprises et repreneurs pour les différentes filières (plastiques, bois, matières organiques, cartons, papier et métaux), par des analyses de matières orphelines ou par des accompagnements directs en entreprises.

Ces travaux sont réalisés en collaboration avec le CTTÉI (Centre de Transfert Technologique en Écologie Industrielle). Symbiose Laval fait partie de la communauté de pratiques Synergie Québec/ CTTÉI qui regroupe les 22 symbioses industrielles au Québec.

Symbiose Laval: objectifs 2020

Symbiose Laval vise à rejoindre le secteur du commerce de détail dans le même processus de caractérisation et d’accompagnement, afin de faciliter la transition de ces deux secteurs vers de l’économie circulaire.

Vous souhaitez bénéficier de l’accompagnement de Symbiose Laval?

Contactez-nous pour en savoir plus.

4. À qui s’adresse Symbiose Laval? Qui est concerné?

Symbiose Laval s’adresse principalement aux entreprises manufacturières et industrielles de l’économie lavalloise.

Vous travaillez dans une autre localité ou un autre secteur d’activité?

Contactez-nous pour savoir comment vous impliquer.

5. Quels sont les avantages d'utiliser les services de Symbiose Laval?

Identifier et quantifier vos matières résiduelles générées (matières organiques, papier, carton, plastiques, verre, bois, métal, etc.)

Prioriser vos matières résiduelles à valoriser

Trouver des solutions à la valorisation de vos matières, soient :

  1. Trouver des maillages avec des entreprises locales (revalorisation)
  2. Trouver des repreneurs ou des conditionneurs
  3. Dans des cas plus complexes, faire appel aux laboratoires du Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI), partenaire technique de Symbiose Laval. C’est l’accès à l’expertise d’une équipe de chimistes, d’ingénieurs, de techniciens de laboratoire spécialisés dans la mise en oeuvre des matières résiduelles et les procédés propres.

Contactez-nous pour en savoir plus.

6. Quels sont les avantages de revaloriser les matières résiduelles?

  • Génération de nouveaux revenus par la vente de matières résiduelles
  • Réduction des coûts d’opération
  • Prolongation du cycle de vie des produits et des matières
  • Plan de gestion des matières résiduelles
  • Apport environnemental significatif
  • Pratiques de développement durable
  • Réduction à l’enfouissement
  • Diminution des gaz à effet de serre
  • Obtenir un avantage compétitif face à la concurrence

Contactez-nous pour en savoir plus.

7. La valorisation des ressources, qu’est-ce que c’est?

La valorisation est un terme générique recouvrant le recyclage matière et organique, la valorisation énergétique des déchets, ainsi que le réemploi, la réutilisation et la régénération.

Contactez-nous pour en savoir plus.

8. Quelles sont les matières qui sont recyclables?

Voici la liste de quelques matières qui peuvent être revalorisées dans le cadre du projet Symbiose Laval :

  1. Matières organiques : résidus alimentaires, résidus verts et agricoles, etc.
  2. Métaux : métaux ferreux, non-ferreux
  3. Bois : bois franc, bois d’ingénierie (contreplaqué, etc.), bois contaminé, bois mixte, etc.
  4. Papier et carton : papier de bureau, boîtes de carton, etc.
  5. Plastique et caoutchouc : types de plastique (PET, PEHD, PVC, PEBD, PP, Polystyrène, caoutchouc, etc.
  6. Textile : tissus en fibre naturelle (coton, laine,…) ou synthétique
  7. Matériaux de construction : asphalte, gypse, brique, béton, matériaux d’isolation, etc.
  8. Peinture et teinture : peinture, teinture, contenants vides, etc.
  9. Verre : Contenant en verre, verre plat (fenêtres), poussière de verre, etc.
  10. Eau : Eau non-traitée, eau potable, eau contaminée, eau de pluie, etc.
  11. Acides : Acide chlorhydrique, acide sulfurique, etc.
  12. Bases : soude caustique, carbonates, etc.
  13. Énergie : électricité, air de refroidissement, air compressé, vapeur et chaleur/ distillat de pétrole, bois, charbon, vapeur, etc.
  14. Autre composé organique : résine, colle, époxy, solvant organique, huiles minérales et lubrifiant
  15. Autre composés inorganiques : sels, nitrogène, oxygène, cendre, etc.
  16. Objets et composants : Objets fonctionnels (boîtes, contenants, conteneurs, baril, palettes, matériel électronique, meubles, articles de bureau…)
  17. Objets non fonctionnels : déchets électroniques, piles usées, lampes au mercure, etc.
  18. Minéraux non métallique : argile, gravier et roche, pierre, boue inorganique, laitier et scorie, etc.

Votre entreprise produit l’une des matières résiduelles de cette liste? Nous avons peut-être des acheteurs au sein du projet Symbiose qui souhaitent les racheter. 

Contactez-nous pour en savoir plus.

Nous vous invitons à consulter Ici on recycle pour avoir plus d’informations sur l’ensemble des matières qui peuvent être recyclées.

9. Qu’en est-il du plastique? Est-ce recyclable?

Le plastique, ou une matière plastique, est une substance polymère. Il existe une grande variété de plastiques : polyéthylène, polypropylène, polychlorure de vinyle, polystyrène, etc. Une matière plastique est souvent obtenue par la transformation du pétrole et du gaz naturel. Le plastique a des propriétés très pratiques, entre autres, de transparence et de résistances au choc. Le plastique fait partie de notre quotidien : bouteilles d’eau, pellicules d’emballage, bouchons pour bouteilles, matériel d’isolation, etc.

Le plastique a plusieurs avantages, entre autres, il est résistant à différents facteurs chimiques et physiques de la nature. Malheureusement, cette propriété lui doit sa controverse sur le point de vue environnemental (Recyc-Québec, 2010), car dépendamment de sa composition, la dégradation de celui-ci peut varier entre 100 et 1000 ans (Conservation de la nature, 2018). Ainsi, le plastique jeté dans l’environnement prend du temps à se dégrader, s’entasse et pollue notre planète.

Bien que le plastique offre un potentiel d’innovation pour les industries, l’utilisation de cette matière ne peut être illimitée. En effet, issus d’une ressource non renouvelable, les hydrocarbures, la forte demande pour le plastique contribue inévitablement à l’épuisement de la ressource. Le plastique est donc sujet à une problématique de manque d’approvisionnement pouvant avoir des impacts négatifs sur notre capacité à répondre aux besoins de notre société.

L’utilisation de la matière plastique pour la fabrication de produits à usage unique (sacs plastique, ustensiles, produits d’emballage, etc.) est un exemple répandu du gaspillage de la ressource. Le gaspillage du plastique contribue non seulement à augmenter le risque d’approvisionnement de la matière, mais il contribue également à réduire considérablement la durée de vie des sites d’enfouissement (Recyc-Québec, 2010).

Contactez-nous pour en savoir plus.

10. Est-ce que mes matières recyclables se retrouvent dans des sites d’enfouissement?

OUI, il y a de grandes chances que votre vos matières recyclables se retrouvent dans des sites d’enfouissement.

Par exemple, en ce qui concerne le plastique au Canada, environ 9 % des déchets de plastique sont recyclés, 4 % sont incinérés avec récupération d’énergie, 86 % sont enfouis et 1 % correspondent à des fuites dans l’environnement en 2016. Ainsi, les matières plastiques qui n’ont pas été récupérées (c’est-à-dire 2 824 kt de résines envoyées au site d’enfouissement ou représentant des fuites dans l’environnement) représentaient une occasion perdue de 7,8 milliards de dollars canadiens pour le Canada en 2016, d’après la valeur des matières de résine vierge.

Source : Étude économique sur l’industrie, les marchés et les déchets plastiques au Canada, produite par Environnement et Changement climatique Canada, 2019.

Pour trouver des alternatives à l’enfouissement et identifier des repreneurs pour vos matières résiduelles, participez à l’atelier de maillage dédié au bois, plastiques, verre, carton et matières organiques.

Contactez-nous pour en savoir plus.

INFORMATIONS

temporaire___Chambre_de_commerce_et_d_Industrie_de_Laval 1455. rue Michelin

Laval (Québec) H7L 4S2

temporaire___Chambre_de_commerce_et_d_Industrie_de_Laval 450 682-5255

450 682-5735 (télécopieur)

temporaire___Chambre_de_commerce_et_d_Industrie_de_Laval info@ccillaval.qc.ca

INFORMATIONS

1455. rue Michelin

Laval (Québec) H7L 4S2

450 682-5255

450 682-5735 (télécopieur)

info@ccillaval.qc.ca

Facebook
LinkedIn

Ce projet est réalisé grâce au financement du Fonds d’appui au rayonnement des régions.

Facebook
LinkedIn